Guide des droits et des démarches administratives

Concours d'accès à la fonction publique
Fiche pratique

Le recrutement d'un fonctionnaire se fait en principe par concours. Les conditions d'accès aux concours varient selon qu'il s'agit du concours externe, interne ou du concours dit 3è concours et du niveau de l'emploi visé : emploi de catégorie A, B ou C. Les concours peuvent consister en des épreuves écrites et/ou orales ou en une sélection par un jury. Une fois admis, les conditions de nomination varient selon la fonction publique et la catégorie de l'emploi concerné.

Fonction publique d'État (FPE)

Pour vous présenter à un concours, vous devez remplir :

Lorsqu'une limite d'âge est prévue, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de la suppression ou du recul de cette limite d’âge dans les situations suivantes :

  • Vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH

  • Au titre des périodes de service civique et de volontariat international

  • Au titre du service national accompli dans votre pays d'origine si vous êtes ressortissant européen

  • Vous êtes sportif de haut niveau inscrit sur la liste du ministère chargé des sports

  • Vous êtes parent d'au moins 3 enfants ou parent isolé d'un ou plusieurs enfants.

Il existe 3 types de concours : les concours dits externes, les concours dits internes et les concours dits 3es concours.

Concours externes

Les concours externes s'adressent au candidat justifiant de certains diplômes ou de l'accomplissement de certaines études :

  • les concours de catégorie A sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac + 3 ou plus, selon le métier,

  • les concours de catégorie B sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac à Bac + 2, selon le métier,

  • les concours de catégorie C sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau V ou VI (CAP, BEP, brevet des collèges).

Si vous n'avez pas le diplôme national requis, vous pouvez, sous certaines conditions, vous présenter au concours si vous justifiez d'une qualification équivalente à celle sanctionnée par le diplôme requis. Cette qualification peut être attestée par :

  • un diplôme délivré en France ou dans un autre pays de l'Espace économique européen,

  • tout autre diplôme ou par toute attestation prouvant que vous avez accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui sanctionné par le diplôme requis,

  • une expérience professionnelle, salariée ou non salariée, relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle le concours donne accès.

L'équivalence de diplôme peut être accordée :

  • automatiquement si vous justifiez d'un diplôme de même niveau que celui requis,

  • ou après examen de votre dossier par une commission d'équivalence de titres et de diplômes instituée par l'autorité chargée de l'organisation du concours par arrêté ministériel.

Concours internes

Les concours internes s'adressent au candidat :

  • déjà fonctionnaire ou contractuel dans la fonction publique française, en activité, en détachement ou en congé parental,

  • ou en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale,

  • ou qui justifie d'une durée de services dans une administration, un organisme ou un établissement d'un autre pays membre de l'Espace économique européen dont les missions sont comparables à celles des administrations françaises.

Le candidat à ces concours devra avoir accompli une certaine durée de services publics et, éventuellement, reçu une certaine formation. Les services accomplis au sein des organisations internationales intergouvernementales sont assimilés à des services publics.

Ces conditions de durée de services et de formation sont précisées par le statut particulier du corps auquel le concours donne accès.

Troisièmes concours

Les concours, dits 3es concours, s'adressent au candidat ayant exercé, pendant une durée déterminée :

  • une ou plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature,

  • et/ou un ou plusieurs mandats d'élu local,

  • et/ou une ou plusieurs activités en tant que responsable, bénévole ou non, d'une association.

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si vous n'étiez pas fonctionnaire, contractuel, magistrat ou militaire lorsque vous les exerciez. La durée des activités requises est fixée par le statut particulier du corps auquel le concours donne accès.

Les concours peuvent consister :

  • en des épreuves écrites et/ou orales,

  • ou en une sélection par un jury au vu soit des diplômes, soit des diplômes et travaux des candidats. Cette sélection peut être complétée d'épreuves.

Lorsque le concours consiste en des épreuves, l'une d'entre elles peut consister :

  • en la présentation par le candidat des acquis de son expérience professionnelle, quelle qu'elle soit, y compris sous la forme d'un service civique,

  • ou en une mise en situation professionnelle en relation avec les fonctions auxquelles destine le concours.

La nature et le programme des épreuves sont fixées par décret.

Les acquis de l'expérience professionnelle peuvent aussi être présentés en complément des diplômes ou des diplômes et travaux lorsque le concours consiste en une sélection par un jury.

Règles générales

Les informations sur les concours sont accessibles sur le site des concours et recrutements de l'État (Score) et sur les sites internet des ministères et établissements qui recrutent.

L'inscription s'effectue dans les conditions fixées par l'avis de concours

  • soit en ligne sur le site du ministère qui recrute,

  • soit au moyen d'un dossier retiré sur place ou transmis par courrier à la demande.

Une convocation aux épreuves vous est adressée.

Tous les concours ne se déroulent pas dans les mêmes conditions. Certains commencent par une épreuve de pré-sélection, d'autres directement par une ou plusieurs épreuves d'admissibilité puis d'admission.

Les résultats sont disponibles dans des conditions variables selon le ministère qui recrute (en ligne, par affichage à une adresse préalablement communiquée et systématiquement par courrier).

L’administration vous informe du lieu et de la date de votre affectation.

À savoir
certains établissements emploient des fonctionnaires recrutés par concours organisés par leur ministère de tutelle (exemples : Agence française de la biodiversité - AFB, Bibliothèque nationale de France - BNF).

Écoles de formation

Le concours peut avoir pour but d'intégrer une école ou un institut de formation spécialisé dans la formation professionnelle des fonctionnaires.

Certaines de ces écoles sont propres à un ministère et permettent d'obtenir un emploi dans le ministère concerné (en administration centrale ou en services déconcentrés). C'est par exemple le cas des écoles normales supérieures (ENS), de l'école nationale de police (ENP), de l'école nationale de la magistrature (ENM), etc.

Deux sont interministérielles et donnent accès à des emplois de différents ministères. Il s'agit des instituts régionaux d'administration (Ira) et de l’École nationale d'administration (Ena).

Ces écoles et instituts ont en général une double mission :

  • assurer la formation dite initiale des lauréats des concours, c'est-à-dire avant leur affectation sur un poste. Les élèves des écoles administratives sont fonctionnaires stagiaires,

  • organiser des formations continues destinées aux fonctionnaires titulaires.

Certaines écoles disposent de classes préparatoires qui proposent des préparations à leur propre concours externe d'accès. Certaines écoles, notamment les Ira, proposent également des préparations au 3e concours. Ces classes préparatoires intégrées (CPI) ont pour objet d'aider des étudiants ou des demandeurs d'emploi, de condition modeste, à préparer les concours. Elles apportent un soutien pédagogique renforcé, un appui financier et la compétence d'un tuteur.

La sélection des candidats est effectuée, en plus de la motivation à rejoindre le service public, en fonction des ressources et de l'origine géographique (quartiers de la politique de la ville ou zones rurales à revitaliser).

Les élèves des CPI peuvent bénéficier, sous certaines conditions, de l'allocation pour la diversité dans la fonction publique.

Chaque concours donne lieu à l'établissement d'une liste principale et d'une liste complémentaire classant les candidats admis par ordre de mérite.

La liste complémentaire permet de remplacer des candidats inscrits sur la liste principale qui ne peuvent pas être nommés ou, éventuellement, de pourvoir des emplois vacants entre 2 concours.

Les candidats sont nommés fonctionnaires stagiaires dans l'ordre de leur inscription sur la liste principale, puis sur la liste complémentaire.

Le fonctionnaire stagiaire en école de formation choisit son 1er poste d’affectation en fonction du rang qu'il obtient en fin de scolarité à l'issue d'épreuves de classement.

Territoriale (FPT)

Pour vous présenter à un concours, vous devez remplir :

Lorsqu'une limite d'âge est prévue, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de la suppression ou du recul de cette limite d’âge dans les situations suivantes :

  • Vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH

  • Au titre des périodes de service civique et de volontariat international

  • Au titre du service national accompli dans votre pays d'origine, si vous êtes ressortissant européen

  • Vous êtes sportif de haut niveau inscrit sur la liste du ministère chargé des sports

  • Vous êtes parent d'au moins 3 enfants ou parent isolé d'un ou plusieurs enfants.

Il existe 3 types de concours : un concours dit externe, un concours dit interne et un concours dit 3e concours.

Concours externes

Les concours externes s'adressent au candidat justifiant de certains diplômes ou de l'accomplissement de certaines études :

  • les concours de catégorie A sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac + 3 ou plus, selon le métier,

  • les concours de catégorie B sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac à Bac + 2, selon le métier,

  • les concours de catégorie C sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau V ou VI (CAP, BEP, brevet des collèges).

Si vous n'avez pas le diplôme national requis, vous pouvez, sous certaines conditions, vous présenter au concours si vous justifiez d'une qualification équivalente à celle sanctionnée par le diplôme requis. Cette qualification peut être attestée par :

  • un diplôme délivré en France ou dans un autre pays de l'Espace économique européen,

  • tout autre diplôme ou par toute attestation prouvant que vous avez accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui sanctionné par le diplôme requis,

  • une expérience professionnelle, salariée ou non salariée, relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle le concours donne accès.

L'équivalence de diplôme peut être accordée :

  • automatiquement si vous justifiez d'un diplôme de même niveau que celui requis,

  • ou après examen de votre dossier par une commission d'équivalence de titres et de diplômes placée auprès du CNFPT (ou de la Mairie de Paris pour les candidats aux concours des administrations parisiennes).

Concours internes

Les concours internes s'adressent au candidat :

  • déjà fonctionnaire ou contractuel dans la fonction publique française, en activité, en détachement ou en congé parental,

  • ou en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale,

  • ou qui justifie d'une durée de services dans une administration, un organisme ou un établissement d'un autre pays membre de l'Espace économique européen dont les missions sont comparables à celles des administrations françaises.

Le candidat à ces concours devra avoir accompli une certaine durée de services publics et, éventuellement, reçu une certaine formation. Les services accomplis au sein des organisations internationales intergouvernementales sont assimilés à des services publics.

Ces conditions de durée de services et de formation sont précisées par le statut particulier du cadre d'emplois auquel le concours donne accès.

Troisièmes concours

Les concours, dits 3es concours, s'adressent au candidat ayant exercé, pendant une durée déterminée :

  • une ou plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature,

  • et/ou un ou plusieurs mandats d'élu local,

  • et/ou une ou plusieurs activités en tant que responsable, bénévole ou non, d'une association.

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si vous n'étiez pas fonctionnaire, contractuel, magistrat ou militaire lorsque vous les exerciez. La durée des activités requises est fixée par le le statut particulier du cadre d'emplois auquel le concours donne accès.

Les concours peuvent consister :

  • en des épreuves écrites et/ou orales,

  • ou en une sélection par un jury au vu soit des diplômes, soit des diplômes et travaux des candidats. Cette sélection peut être complétée d'épreuves.

Lorsque le concours consiste en des épreuves, l'une d'entre elles peut consister :

  • en la présentation par le candidat des acquis de son expérience professionnelle, quelle qu'elle soit, y compris sous la forme d'un service civique,

  • ou en une mise en situation professionnelle en relation avec les fonctions auxquelles destine le concours ou l'examen professionnel.

La nature et le programme des épreuves sont fixées par décret.

Les acquis de l'expérience professionnelle peuvent aussi être présentés en complément des diplômes ou des diplômes et travaux lorsque le concours consiste en une sélection par un jury.

Les concours d'accès à la fonction publique territoriale sont organisés par :

  • le CNFPT pour les cadres d'emplois de catégorie A + (administrateur, ingénieur ou ingénieur en chef, conservateur de bibliothèque, conservateur du patrimoine),

  • les centres de gestion pour les autres cadres d'emplois de catégorie A et pour les cadres d'emplois de catégories B et C,

  • les collectivités territoriales pour les cadres d'emplois de catégorie C et les cadres d'emplois de la filière médico-sociale si elles ne sont pas affiliées à un centre de gestion,

  • le ministère de l'intérieur pour les sapeurs-pompiers .

L'inscription s'effectue dans les conditions fixées par l'avis de concours

  • soit en ligne sur le site de l'organisme organisateur,

  • soit au moyen d'un dossier retiré sur place ou transmis par courrier à la demande.

Une convocation aux épreuves vous est adressée.

Les résultats sont généralement disponibles en ligne sur le site et par affichage dans les locaux de l’organisme organisateur.

À savoir
la Ville de Paris organise ses propres concours de recrutement.

Concours d'accès aux cadres d'emplois de catégorie A +

Les concours d'accès aux cadres d'emplois de catégorie A + donnent lieu à l'établissement d'une liste principale et d'une liste complémentaire d'admission.

Sont concernés, le concours de colonel sapeurs-pompiers et les concours d'accès aux cadres d'emplois :

  • des administrateurs,

  • des ingénieurs et ingénieurs en chef,

  • des conservateurs de bibliothèques et conservateurs du patrimoine.

La liste principale classe les candidats par ordre alphabétique, la liste complémentaire, par ordre de mérite.

Les candidats admis sont nommés élèves du CNFPT pour une durée fixée par le statut particulier du cadre d'emplois concerné et y suivent une formation initiale d'application. La liste complémentaire est destinée à permettre le remplacement des candidats inscrits sur la liste principale qui renoncent au concours ou qui ne remplissent pas les conditions pour être nommés élèves.

La formation initiale d'application comporte des sessions théoriques et des stages pratiques en collectivité. Elle donne lieu à la délivrance d'un certificat d'aptitude. À la fin de la formation, les élèves sont inscrits sur une liste d'aptitude par ordre alphabétique. L'inscription sur la liste d'aptitude ne vaut pas recrutement. Il appartient à chaque candidat de rechercher un emploi en postulant auprès des collectivités et établissements publics territoriaux. Le candidat peut rechercher un poste dans toute la France.

L'inscription sur la liste d’aptitude est valable 1 an. Si le candidat n'a pas trouvé d'emploi au cours de cette année, il peut demander, par courrier, un mois avant la fin de l'année, à l'organisme organisateur du concours, de le réinscrire pour une 2e année. S'il n'est pas recruté pendant cette seconde année, il peut à nouveau demander sa réinscription dans le même délai pour une 3e, puis une 4e année. S'il ne trouve pas d'emploi au cours de ces 4 ans, le candidat perd le bénéfice de son concours.

Toutefois, si aucun concours n'est organisé dans le délai des 4 ans, l'inscription sur la liste d'aptitude peut se poursuivre jusqu'au nouveau concours.

Le décompte de la période de 4 ans est suspendu pendant la durée des congés :

  • parental,

  • de maternité,

  • d'adoption,

  • de présence parentale

  • de solidarité familiale,

  • de longue durée.

Il est également suspendu :

  • pour un candidat élu local, jusqu'à la fin de son mandat,

  • à la demande d'un candidat ayant conclu un engagement de service civique, jusqu'à la fin de son engagement,

  • pendant la durée du CDD d'un candidat qui a été recruté pour assurer le remplacement temporaire d'un fonctionnaire ou d'un autre contractuel.

Pendant la période de formation au CNFPT, l'élève est rémunéré par le centre sur la base de l'échelon d'élève prévu par le décret fixant l'échelonnement indiciaire applicable au cadre d'emplois concerné. Celui qui est déjà fonctionnaire est placé en position de détachement auprès du centre et conserve son traitement indiciaire antérieur s'il est plus favorable.

À la fin de la formation, l'élève qui est déjà fonctionnaire est réintégré dans son cadre d'emplois d'origine, au besoin en surnombre. À défaut, il a droit aux allocations chômage par le CNFPT.

La collectivité territoriale qui décide de recruter un candidat inscrit sur une liste d'aptitude lui notifie cette offre par lettre recommandée avec accusé de réception et en informe le CNFPT.

Si la collectivité ne reçoit aucun réponse à son offre, dans un délai de 2 mois, elle en informe le CNFPT. L'offre est alors considérée comme refusée. Après 2 refus d'offre d'emploi, le candidat est radié de la liste d'aptitude.

Lorsqu'il est nommé stagiaire, le candidat est radié de la liste d'aptitude. Lorsqu'il est mis fin au stage en raison de la suppression de l'emploi ou pour toute autre cause ne tenant pas à la manière de servir, le fonctionnaire stagiaire peut demander à être réinscrit sur la liste d'aptitude.

Lorsque la titularisation est prononcée, le temps passé comme élève est validé pour la retraite.

Autres cadres d'emplois

Chaque concours donne lieu à l'établissement d'une liste d'aptitude classant les candidats admis par ordre alphabétique.

Lorsqu'un même candidat est admis à des concours d'accès au même grade, organisés par différents centres de gestion, il ne peut être inscrit que sur une seule liste. L'inscription sur une liste d'aptitude ne vaut pas recrutement. Il appartient à chaque candidat inscrit sur une liste d'aptitude de rechercher un emploi en postulant auprès des collectivités et établissements publics territoriaux. Le candidat peut rechercher un poste dans toute la France.

L'inscription sur la liste d’aptitude est valable 1 an. Si le candidat n'a pas trouvé d'emploi au cours de cette année, il peut demander, par courrier, un mois avant la fin de l'année, à l'organisme organisateur du concours, de le réinscrire pour une 2e année. S'il n'est pas recruté pendant cette seconde année, il peut à nouveau demander sa réinscription dans le même délai pour une 3e, puis une 4e année. S'il ne trouve pas d'emploi au cours de ces 4 ans, le candidat perd le bénéfice de son concours.

Toutefois, si aucun concours n'est organisé dans le délai des 4 ans, l'inscription sur la liste d'aptitude peut se poursuivre jusqu'au nouveau concours.

Le décompte de la période de 4 ans est suspendu pendant la durée des congés :

  • parental,

  • de maternité,

  • d'adoption,

  • de présence parentale,

  • de solidarité familiale,

  • de maladie de longue durée.

Il est également suspendu :

  • pour un candidat élu local, jusqu'à la fin de son mandat,

  • à la demande d'un candidat ayant conclu un engagement de service civique, jusqu'à la fin de son engagement,

  • pendant la durée du CDD d'un candidat qui a été recruté pour assurer le remplacement temporaire d'un fonctionnaire ou d'un autre contractuel.

La collectivité territoriale qui décide de recruter un candidat inscrit sur une liste d'aptitude lui notifie cette offre par lettre recommandée avec accusé de réception et en informe l'organisme organisateur du concours.

Si la collectivité ne reçoit aucun réponse à son offre, dans un délai de 2 mois, elle en informe l'organisme organisateur du concours. L'offre est alors considérée comme refusée. Après 2 refus d'offre d'emploi, le candidat est radié de la liste d'aptitude.

Lorsqu'il est nommé stagiaire (ou titulaire en cas de dispense de stage), le candidat est radié de la liste d'aptitude. Lorsqu'il est mis fin au stage en raison de la suppression de l'emploi ou pour toute autre cause ne tenant pas à la manière de servir, le fonctionnaire stagiaire peut demander à être réinscrit sur la liste d'aptitude.

Hospitalière (FPH)

Pour vous présenter à un concours, vous devez remplir :

Lorsqu'une limite d'âge est prévue, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de la suppression ou du recul de cette limite d’âge dans les situations suivantes :

  • Vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH

  • Au titre des périodes de service civique et de volontariat international

  • Au titre du service national accompli dans votre pays d'origine, si vous êtes ressortissant européen

  • Vous êtes sportif de haut niveau inscrit sur la liste du ministère chargé des sports

  • Vous êtes parent d'au moins 3 enfants ou parent isolé d'un ou plusieurs enfants.

Il existe 3 types de concours : un concours dit externe, un concours dit interne et un concours dit 3e concours.

Concours externes

Les concours externes s'adressent au candidat justifiant de certains diplômes ou de l'accomplissement de certaines études :

  • les concours de catégorie A sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac + 3 ou plus, selon le métier,

  • les concours de catégorie B sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau Bac à Bac + 2, selon le métier,

  • les concours de catégorie C sont accessibles au candidat ayant un diplôme de niveau V ou VI (CAP, BEP, brevet des collèges).

Si vous n'avez pas le diplôme national requis, vous pouvez, sous certaines conditions, vous présenter au concours si vous justifiez d'une qualification équivalente à celle sanctionnée par le diplôme requis. Cette qualification peut être attestée par :

  • un diplôme délivré en France ou dans un autre pays de l'Espace économique européen,

  • tout autre diplôme ou par toute attestation prouvant que vous avez accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui sanctionné par le diplôme requis,

  • une expérience professionnelle, salariée ou non salariée, relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle le concours donne accès.

L'équivalence de diplôme peut être accordée :

  • automatiquement si vous justifiez d'un diplôme de même niveau que celui requis,

  • ou après examen de votre dossier par une commission d'équivalence de titres et de diplômes placée auprès du préfet de région (ou du ministre chargé de la santé, pour les concours nationaux).

Concours internes

Les concours internes s'adressent au candidat :

  • déjà fonctionnaire ou contractuel dans la fonction publique française, en activité, en détachement ou en congé parental,

  • ou en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale,

  • ou qui justifie d'une durée de services dans une administration, un organisme ou un établissement d'un autre pays membre de l'Espace économique européen dont les missions sont comparables à celles des administrations françaises.

Le candidat à ces concours devra avoir accompli une certaine durée de services publics et, éventuellement, reçu une certaine formation. Les services accomplis au sein des organisations internationales intergouvernementales sont assimilés à des services publics.

Ces conditions de durée de services et de formation sont précisées par le statut particulier du corps auquel le concours donne accès.

Troisièmes concours

Les concours, dits 3es concours, s'adressent au candidat ayant exercé, pendant une durée déterminée :

  • une ou plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature,

  • et/ou un ou plusieurs mandats d'élu local,

  • et/ou une ou plusieurs activités en tant que responsable, bénévole ou non, d'une association.

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si vous n'étiez pas fonctionnaire, contractuel, magistrat ou militaire lorsque vous les exerciez. La durée des activités requises est fixée par le le statut particulier du corps auquel le concours donne accès.

Les concours peuvent consister :

  • en des épreuves écrites et/ou orales,

  • ou en une sélection par un jury au vu soit des diplômes, soit des diplômes et travaux des candidats. Cette sélection peut être complétée d'épreuves.

Lorsque le concours consiste en des épreuves, l'une d'entre elles peut consister :

  • en la présentation par le candidat des acquis de son expérience professionnelle, quelle qu'elle soit, y compris sous la forme d'un service civique,

  • ou en une mise en situation professionnelle en relation avec les fonctions auxquelles destine le concours ou l'examen professionnel.

La nature et le programme des épreuves sont fixées par décret.

Les acquis de l'expérience professionnelle peuvent aussi être présentés en complément des diplômes ou des diplômes et travaux lorsque le concours consiste en une sélection par un jury.

Règles générales

Les concours d'accès à la fonction publique hospitalière sont organisés par :

  • le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG) , pour les personnels de direction et d'encadrement supérieur administratif et soignant (attaché d'administration hospitalière, directeur d'établissement sanitaire, social et médico-social, directeur d'hôpital, directeur des soins),

  • les établissements publics hospitaliers pour les autres corps. Les concours peuvent être organisés pour plusieurs établissements d'un département ou d'une région. Les avis de concours sont publiés sur le site internet de l'ARS concernée et affichés dans les locaux de l'ARS, de la préfecture, et de l'établissement.

L'inscription s'effectue dans les conditions fixées par l'avis de concours

  • soit en ligne sur le site de l'établissement organisateur,

  • soit au moyen d'un dossier retiré sur place ou à télécharger ou transmis par courrier à la demande.

Une convocation aux épreuves vous est adressée.

Les résultats sont généralement disponibles en ligne sur le site et par affichage dans les locaux de l'établissement organisateur.

À savoir
l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) organise ses propres concours de recrutement .

École de formation

Les concours organisés par le CNG ont pour but d'intégrer l'École des hautes études en santé publique (EHESP).

Cette école exerce une double mission de formation et de recherche en santé publique et action sociale.

Elle assure la formation initiale des personnels de direction et d'encadrement supérieur administratif et soignant de la fonction publique hospitalière.

Elle propose également des préparations à certains concours de la fonction publique hospitalière et de la fonction publique d'État dans le domaine de la santé publique.

Personnels de direction et d'encadrement supérieur administratif et soignant

Les concours d'accès aux corps de direction et d'encadrement supérieur administratif et soignant donnent lieu à l'établissement d'une liste principale et d'une liste complémentaire d'admission.

Sont concernés, les concours d'accès aux corps :

  • des directeurs d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux,

  • de directeur des soins,

  • des personnels de direction,

  • des attachés d'administration hospitalière.

Ces listes classent les candidats par ordre de mérite.

Le candidat admis est nommé élève de l'École des hautes études en santé publique (EHESP) :

  • par le directeur général du CNG s'il est lauréat aux concours de directeur d'hôpital, de directeur d'établissement sanitaire, social et médico-social ou de directeur des soins,

  • par le ministre de la santé s'il est lauréat au concours d'attaché d'administration hospitalière.

La liste complémentaire est destinée à permettre le remplacement des candidats inscrits sur la liste principale qui renoncent au concours ou qui ne remplissent pas les conditions pour être nommés élèves.

La durée de la scolarité est de 12 à 24 mois selon le corps concerné. Les élèves suivent une formation initiale comportant des sessions théoriques et des stages pratiques en établissement.

À la fin de la formation, les élèves sont inscrits sur une liste d'aptitude puis affectés sur un poste. La titularisation dans le corps est concomitante de la nomination sur un poste.

Pendant la période de formation à l'EHESP, l'élève est rémunéré par l'école. Il perçoit une indemnité de formation.

L'élève qui est déjà fonctionnaire titulaire est placé en position de détachement auprès de l'École pendant sa scolarité. L'élève qui est déjà contractuel ou salarié est placé en congé non rémunéré par son établissement d'origine par avenant à son contrat de travail.

Autres personnels

Chaque concours donne lieu à l'établissement d'une liste principale et d'une liste complémentaire d'admission. Ces listes classent les candidats par ordre de mérite. L'inscription sur ces liste ne vaut pas recrutement.

La liste complémentaire est destinée à permettre le remplacement des candidats inscrits sur la liste principale qui ne peuvent pas être nommés ou de pourvoir des emplois vacants entre de 2 concours.

Les candidats sont nommés stagiaires dans l'ordre de leur inscription sur la liste principale puis dans l'ordre d'inscription sur la liste complémentaire.

Lorsque le concours est organisé pour le compte de plusieurs établissements, chaque candidat est affecté à un établissement en fonction de ses préférences prises en compte selon son classement sur la liste d'admission.

Pour en savoir plus

Références

Modifié le 25/02/2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr